Une nouvelle personne arrivant sur l’Île Maurice pourrait avoir du mal à ouvrir un compte bancaire. Pas par manque d’institutions bancaires mais parce que les statistiques disent que le nombre de banques dans ce pays a déjà dépassé la vingtaine. Vous pourriez donc avoir l’embarras du choix.

Un réel engouement

L’initiative d’encourager les investisseurs à opter pour l’ouverture d’une institution bancaire a été entreprise par la Banque Centrale de Maurice elle-même. Il faut dire que cela a parfaitement fonctionné puisque les projets d’ouvertures de banques ont grimpé et se sont réalisés en un laps de quelques années.

Les conditions imposées par la Banque centrale qui n’accepte que les institutions de renommée internationale, n’a pas empêché les investisseurs financiers à y venir en grand nombre installer leurs établissements bancaires. D’après la dernière statistique, on peut compter une vingtaine de banques à travers l’île actuellement. De ce fait, la clientèle a largement le choix sur celle où elle pourra mettre son argent à l’abri.

Un marché limité et segmenté

L’arrivée de ces nombreuses banques a permis d’augmenter le taux du PIB de l’île Maurice. Peu d’entre ces banques évoluent uniquement dans le segment A (local) ou dans le segment B (international). La plupart d’entre elles exercent à la fois sur le plan local et international.

Le panorama bancaire de Maurice se décline en plusieurs catégories telles que les banques d’affaires et les banques privées, mais aussi les banques de détail. Quoi qu’il en soit, deux banques sont les plus importantes à Maurice: en l’occurrence la MCB (Mauritius Commercial Bank) qui possède 42% des parts du marché et la SBM (State Bank of Mauritius) dont les parts de marché sont estimées à 25%. Ainsi, ces deux banques détiennent à elles seules les 67 % des parts. Le podium est complété par BBML (Barclays Bank Mauritius Limited) qui est l’une des plus vieilles banques de Maurice et dont la part de marché est de 13 ou 15%.